mercredi 24 avril 2013

Pour ou contre bosser au fast-food pour financer ses études ?

Devenir équipier polyvalent dans un fast food pour payer ses études est un rite de passage pour de nombreux jeunes. Une expérience que certains vivent très bien, alors que d’autres considèrent que c’est le pire job étudiant sur terre. Alors, pour ou contre bosser au fast food pour payer son loyer ? Mce ouvre le débat


Sandra, étudiante en master de sociologie spécialité politique environnementale, a bossé quatre mois à Mc do, pendant les vacances d’été. Ce travail lui permettait avant tout de financer ses « à-côtés », que ses parents ne couvrent pas. C’était la piste de facilité, le seul fast-food à Castres, la ville de mes parents. Je ne payais pas de loyer et je pouvais économiser mon salaire.

Pour Pauline, étudiante en 3e année à l’institut supérieur d’interprétation et de traduction de Paris, Mc do est un travail qu’elle fait pendant l’année scolaire, 7 mois durant. Elle bosse pour remplir son frigo et soulager ses parents qui payent ses études. Je n’ai eu aucune difficulté à rentrer à Mc do de Boulogne. Les embauches sont très régulières et il n’y a pas besoin d’être spécialement qualifié !

En quoi consiste le job en Fast-Food ?

Sandra était hôtesse de caisse à McDonald. Mes missions étaient assez variées. Je prenais les commandes, je les préparais et je les encaissais. Je pouvais aussi être de lobby, c’est-à-dire que je devais nettoyer la salle, vider les poubelles et laver les plateaux. Parfois on me mettait aussi aux frites où je m’occupais des cuissons pendant mon shift  Pauline était quant à elle en cuisine, où elle s’occupait de la préparation de burger. Je confectionnais les sandwichs et je pouvais aussi être au lobby, nettoyer les toilettes, mais c’était plus rare

Quelles sont les qualités requises pour bosser au Fast-Food ?

Pour bosser en fast-food, il faut être rigoureux, sérieux, être rapide, adroit et savoir garder son sang-froid et son calme en période de rush. En soi, le boulot n’est pas très difficile, tout le monde peut le faire. Il faut juste être capable de supporter la pression constante témoigne Sandra. En cuisine, le travail de Pauline n’est pas compliqué non plus, mais n’est pas très agréable. Il fait chaud, y’a du bruit et il faut toujours aller vite

Bosser au Fast-Food, pour ou contre ?

Travailler en Fast-Food est souvent l’occasion d’avoir une première expérience professionnelle comme ce fût le cas pour Sandra et Pauline. Je suis sûre que travailler à Mc do c’est un vrai plus sur le CV. Ça prouve aux employeurs que je suis capable d’effectuer des tâches rapidement et de supporter la pression, souligne Pauline. En effet, le fast food reste une bonne école pour apprendre les réalités du monde professionnel.


Coralie Pierre

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser vos impressions, elles me permettront de m'améliorer et elles m'inspireront.