dimanche 25 novembre 2012

Tout est bon dans le déchet : Déméter redonne vie à nos poubelles





« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». La phrase, empruntée au chimiste Lavoisier, résonne comme un leitmotiv dans la bouche d’Alex Arnal, responsable de la société SMTVD [1] qui exploite le centre Déméter de la CAM sur l’agglomération de Montpellier.
Casque, gilet et couvre-chaussure sont de rigueur sur le site. La radio diffuse au volume maximum Anastasia et Jean-Jacques Goldman, faisant presque oublier le brouhaha incessant des machines.

Les ouvriers, majoritairement des hommes, trient les matériaux qui arrivent en vrac sur un tapis roulant. Tous sont équipés de masques et de gants. Pourtant, l’odeur sur le site n’est en rien dérangeante, mais trier les poubelles jaunes peut s’avérer dangereux. Un ouvrier, une boîte en plastique remplie de seringues usagées entre ses mains déplore : « C’est probablement quelqu’un qui est sous assistance médicale et qui a cru bien faire en mettant cette boîte de plastique pleine de seringues à la poubelle jaune. ». Pourtant, le danger est réel. « Une à deux fois par an, il y a des cas de piqûre de nos employés par ces seringues usagées. L’ouvrier est immédiatement envoyé aux urgences et subit un suivi médical pendant trois mois. » précise Alex Arnal qui assiste, désolé, à la scène.

Coralie Pierre

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser vos impressions, elles me permettront de m'améliorer et elles m'inspireront.