lundi 2 septembre 2013

Et toujours pas assez de logements étudiants à Montpellier...

En rupture de stock, les agences immobilières de Montpellier n'ont plus grand-chose à proposer aux étudiants qui cherchent actuellement un logement.
À Montpellier, un habitant sur quatre est étudiant pour 20 000 logements seulement. (R. D. H.)
C’est la rentrée et Montpellier, troisième ville universitaire de France, attire de plus en plus d’étudiants. Si bon nombre d’entre eux n’ont pas attendu le mois d’août pour se trouver un cocon, certains retardataires poussent les portes des professionnels de l’immobilier à la fin de l’été seulement.
Christian Marandon, directeur de l’agence Proby, spécialisée dans le logement étudiant, analyse ce phénomène : "Cela ne fait que deux ou trois ans que l’on connaît une activité importante en août et septembre. Les étudiants qui cherchent leur appartement plus tardivement peuvent avoir été refusés des logements Crous et se tournent donc vers nos agences, ou n’ont eu leur réponse d’admission en université ou école qu’en août ou septembre.
Les agences immobilières submergées
Il est aussi de plus en plus courant que les jeunes cherchent à économiser un mois de loyer en prenant leur logement le plus tard possible." Les agences dites traditionnelles sont alors submergées de demandes qu’elles ne peuvent pas toujours satisfaire.
Lire la suite sur midilibre.fr

Coralie Pierre

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser vos impressions, elles me permettront de m'améliorer et elles m'inspireront.