lundi 14 janvier 2013

Devenir prêtre, ces jeunes Tarnais qui sautent le pas


À l’heure de la crise des vocations, les jeunes volontaires pour devenir prêtres se comptent sur les doigts de la main, dans le Tarn comme ailleurs. Convaincus d’être appelés par le Christ pour faire le lien avec les fidèles, ces jeunes n’en restent pas moins des étudiants comme les autres.
Crédit photo : Coralie Pierre- Eglise Saint Louis (Albinque) de Castres (81)
« Faire des études de prêtre, c’est un peu comme faire des études de médecine. » De fait, la comparaison avancée par Jean-Baptiste Crépin, jeune séminariste de 22 ans est pertinente puisqu’il faut compter sept années d’études au séminaire pour être ordonné prêtre. Sébastien Diancoff, jeune prêtre de 42 ans sur Castres, replonge dans ses années de séminaire ,terminées six ans auparavant.

Coralie Pierre

Réactions :

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser vos impressions, elles me permettront de m'améliorer et elles m'inspireront.